Back to top
logo CRILLASH

Nom du laboratoire : Centre de Recherche Interdisciplinaire en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines
Sigle du laboratoire : CRILLASH
Groupe disciplinaire : ALL et SHS
Statut : EA 4095
Directeur : Gerry L’ETANG
Directeurs-adjoints : Apollinaire ANAKESSA, Cécile BERTIN-ELISABETH
Adresse : Université des Antilles - Faculté des Lettres et Sciences Humaines - Campus Universitaire B.P 7209 97275 Schoelcher Cedex – Martinique
Assistante de direction : Mirella PELAGE
Tél : 0596 72 75 00
Fax : 0596 61 19 56
Courriel secrétariat: mirella.pelage@univ-antilles.fr 
Site internet : https://sites.google.com/site/crillash/
Ecole doctorale : ED 588 - Milieu insulaire tropical : dynamiques de développement, sociétés, patrimoine et culture dans l’espace Caraïbes-Amériques 

Nombre de chercheurs et d’enseignants-chercheurs : 37
Nombre de personnels administratif et technique : 1
Nombre de doctorants : 97

Présentation

Le CRILLASH procède de la fusion de trois laboratoires de la Faculté LSH :
- le Centre d’Études des Littératures et Civilisations de la Caraïbe Anglophone et Hispanophone (CELCAAH),
- le Groupe d’Études et de Recherches en Espace Créolophone et Francophone (GEREC-F),
- le Groupe d’Études des Littératures de la Caraïbe et des Amériques Noires (GRELCA).
Cette fusion ( à laquelle s’est ajoutée l’intégration d’un quatrième groupe, le CEREAP, en provenance de l’IUFM - actuelle ESPE) a généré de nombreux problèmes et l’on peut considérer que la période 2006-2009 fut un temps de « mise à plat » et de « restructuration » pour organiser un fonctionnement acceptable pour tous. Une vision pragmatique des forces et faiblesses réunies au sein du CRILLASH a permis depuis à son équipe de direction (le Conseil de Laboratoire) de fixer et d’atteindre des objectifs conséquents.

Le CRILLASH est par ailleurs composé de quatre équipes internes : CEREAP, ADECAm, ReLLE et MC

  • Le CEREAP (Centre d’études et de recherches en esthétique et arts plastiques), sous la responsabilité de Dominique Berthet, poursuit son dynamisme en continuant notamment à éditer Recherches en esthétique, revue référencée par l’AERES (aujourd’hui, le HCERES).
  • L’ADECAm (Archives et Documents Ethnographiques de la Caraïbe et des Amériques), sous la responsabilité d’Apollinaire ANAKESA, poursuit et renouvelle son travail d’archivage et de numérisation de données patrimoniales.
  • ReLLE (Recherches en Langues, Lettres, Education). Son responsable est en cours de désignation.
  • MC (Mutations Culturelles). Son responsable est également en cours de désignation.

 

Masters adossés au laboratoire 
Arts, Lettres et Civilisation
Spécialités :
- Langages, Cultures et Sociétés en milieu plurilingue
- Langues, Littératures interculturelles et éthique du Divers
- Arts, langues, interculturalité et développement durable

Education et Formation
Spécialités :
- Apprentissages, Formation, Insertion
- Ingénierie des actions d’insertion et de développement local
- Métiers de l’éducation et de la socialisation des jeunes enfants

Compétences - Equipements - Partenariats

Compétences spécifiques & savoir-faire
Le CRILLASH vise à court terme à bénéficier d’une expertise reconnue dans le domaine de l’interculturalité, de la créolisation, de la traduction, de l’esthétique, de la patrimonialisation et du tourisme dans sa dimension d’échange, de rencontre avec l’Autre.

Equipements spécifiques
- Bibliothèque virtuelle de recherche sur la Caraïbe et la région Amazonie ayant pour interface Manioc
- Revue Archipélies (revue généraliste)
- Revue Recherches en esthétique (revue d’esthétique)
- Revue Kréolistika (revue de créolistique)
- 350 Mémoires de maîtrise et de masters, ainsi que l’essentiel des travaux des chercheurs des trois laboratoires réunis (travaux du GEREC, Revues Portulan, Travaux du CELCAA, du CEREAH, thèses, articles, enquêtes, etc.)

Valorisation, transfert et expertise
Le CRILLASH organise régulièrement des séminaires internationaux sur les thématiques qui sont développés en son sein. Le laboratoire tire régulièrement de ces séminaires et colloques, des publications collectives. Le CRILLASH a créé la revue électronique « Archipélies » à comité de lecture international, dont quatre numéros sont parus. Cette revue sera à terme diffusée par « revues.org ». Le premier numéro d’une nouvelle revue du CRILLASH, « Kréolistika », paraîtra en 2018. Enfin, le CRILLASH produit une revue d’esthétique (« Recherches en esthétique » qui compte 22 numéros). Le CRILLASH entend par ailleurs produire des guides de la recherche en Lettres et Sciences Humaines appliqués aux contextes postcoloniaux et un guide interculturel pour valoriser et diffuser les résultats des travaux menés par ses chercheurs.

Partenariat & réseaux
Caraïbe : Université Centrale du Venezuela, Université d’Etat d’Haïti, Université Javeriana de Colombie ;
Amérique/Amazonie : IRD
France : Université d’Amiens
Europe : Université d’Alcalá (Espagne)

Publications

Publications de l'année 2016

Articles dans des revues

Chapitres d'ouvrages scientifiques

Directions d'ouvrages

Ouvrages scientifiques

Publications de l'année 2015

Articles dans des revues

Communications avec actes

Chapitres d'ouvrages scientifiques

Directions d'ouvrages

Ouvrages scientifiques

Publications de l'année 2014

Publications de l'année 2013

Publications de l'année 2012

Articles dans des revues

Chapitres d'ouvrages scientifiques

Publications de l'année 2011

Publications de l'année 2010

Thèmes de recherche

Précisons que le choix de la thématique du tourisme et l’importance accordée à la numérisation et à la patrimonialisation (CADEG, FED MANIOC) témoignent du souci du CRILLASH d’enraciner ses projets de recherche dans une perspective à la fois locale, régionale, mais aussi internationale, du fait de l’ouverture à l’international que supposent les contextes caribéen et guyanais. Par le choix de cette thématique principale conçue comme fédératrice, le CRILLASH entend répondre à des attentes des collectivités locales, avec lesquelles il collabore déjà, notamment à propos du projet de guide touristique interculturel. Par ailleurs, des liens étroits sont entretenus avec Sainte-Lucie et Haïti, notamment autour de la question du français langue étrangère. Les questions des constructions et reconstructions identitaires et de la mémoire dans les espaces caribéens seront abordées au travers des créations littéraires, des esthétiques, des traductions, des problématiques langagières.

Mots-clefs

Interculturalité, plurilinguisme, tourisme, constructions identitaires, imagologie, représentations, colonisation, patrimonialisation, imaginaires, altérité, traduction.